#TESTED: Le MO.CO (Montpellier Contemporain)

J’adore le fait que Montpellier soit une ville culturelle qui fait la part belle à l’Art. Après avoir passé 8 ans sur Paris j’avais peur de ne pas retrouver cette richesse culturelle qui est complètement dingue dans la capitale. Mais j’ai été tellement surprise de voir que Montpellier avait de quoi se défendre, une évolution incroyable avec pleins d’initiatives et de projets divers qui ont à mon sens transformés la ville.

Le MO.CO est la toute dernière fierté montpelliéraine : le Montpelliérain Contemporain. Il se définit comme étant « un écosystème artistique réunissant deux lieux d’exposition et une école d’art ». Les deux lieux d’exposition sont l’Hôtel des collections qui est dédié à l’exposition de collections publiques ou privées du monde entier ; et la Panacée qui est le centre d’art contemporain.

L’inauguration a eu lieu en Juin 2019 et des campagnes publicitaires hautes en couleurs nous l’ont annoncé et répété dans toute la ville pendant des mois. Même si à la base je ne suis pas fan d’art contemporain, j’ai absolument voulu voir de quoi il retournait ! J’étais très curieuse de découvrir ce nouveau phénomène montpelliérain.

Accompagnée de ma tante (qui avait également vu la campagne publicitaire dans les métros de Paris !), j’ai été faire la visite de la première exposition nommée « Distance intime ». Ce fut une visite très intéressante car d’une pièce à l’autre on ne sait vraiment pas à quoi s’attendre. Je dois dire que je ne serais pas la mieux placée pour en parler car je suis peu sensible au charme du contemporain. Devant beaucoup d’œuvres je me demande « mais qu’est-ce que l’artiste a bien voulu exprimer ??? ». Ce qui est plutôt chouette c’est que non seulement on a un livret explicatif pour nous aider à décrypter les œuvres mais il y a également des étudiants de l’école d’art qui se tiennent à notre disposition un peu partout pour nous parler des œuvres, de leur propriétaire, de leurs créateurs, du musée et de tels ou tels courants artistiques… Et ils sont passionnés et ça aide vraiment à rentrer dans l’ambiance de l’exposition.

Une des œuvres qui m’a marqué était une pile d’affiches en édition limitée et les visiteurs pouvaient en emporter une ! J’ai beaucoup aimé ce concept d’œuvre éphémère et évolutive dans un musée comme celui-ci.

Depuis j’ai également fait l’exposition “Mecarõ” sur l’Amazonie et j’ai adoré. Je l’ai trouvé vraiment intéressante et encore plus accessible pour une novice comme moi qui aime aller faire des découvertes culturelles! Elle est très colorée et très parlante. À voir jusqu’en Septembre 2020!

Le Mo.co se veut aussi comme un lieu de vie en plein centre-ville car en dehors des lieux d’exposition, il y a des jardins, une librairie, un restaurant, un café, une boutique. Je trouve que c’est vraiment bien pensé et il me tarde d’aller faire un tour à la Panacée et de découvrir une nouvelle exposition. Seul(e), en couple, entre amis ou en famille c’est une sortie agréable qui appelle à la réflexion.

Infos et recommandations :

  • Difficilement accessible en voiture, privilégiez le tramway. Sinon il faudra opter pour un des parkings payants du centre-ville.
  • Je vous déconseille les visites les premiers weekends suite à la sortie de nouvelles expositions. Les expositions restent 3 mois donc si vous en avez la possibilité, pour éviter le monde et mieux profiter de la visite, attendez un peu.