#TESTED: Le théâtre de la mer Jean Villar à Sète

Dans un véritable écrin surplombant la mer, le célèbre théâtre à ciel ouvert de Sète donne vie à de nombreux concerts et festivals. Il y en a pour tous les âges et tous les goûts, des artistes du monde entier y sont conviés pour se produire devant un public toujours plein d’enthousiasme. Les thématiques sont multiples : mettre à l’honneur un type de musique bien précis ou en lumière la culture musicale d’un pays, accueillir de véritables stars ou encore promouvoir des artistes locaux. Cette programmation variée et ce cadre exceptionnel font le succès du lieu, renforcé par une ambiance décontractée et conviviale ainsi que des stands servant boissons, cocktails et finger food.

Concernant ma propre expérience, j’y suis déjà allée 3 fois :

  • Un concert funk et mambo pendant le festival de Fiest’a Sète, avec comme entrée en matière le groupe Horndogz et le clou de la soirée : Kid créole & the coconuts. Vrai moment de fun face à un show retro et un artiste qui personnifie la classe haute en couleurs comme The Mask. Pour être franche ce ne sont pas des artistes ou des musiques que j’écouterais dans mon quotidien, mais c’est ça la magie du live et du lieu : du moment qu’on aime la musique, le show et qu’on est curieux du monde, on y passe forcément une bonne soirée.
  • Une soirée pendant le festival de Fiest’a Sète mettant le Cap-vert à l’honneur : 5 artistes qui nous ont fait découvrir les différents styles musicaux, actuels ou plus traditionnels comme la morna avec en apothéose une succession d’hommages à Césaria Evora. Je pense que ce fut ma soirée préférée des trois, j’ai été complètement transportée.
  • Une représentation tournée vers l’Amérique latine, toujours pendant le festival Fiest’a Sète (vous l’aurez compris j’adore ce festival en particulier) : Mambo, salsa et cumbia ! J’en retiens surtout le premier groupe, un big band sorti des 50’s qui nous a offert un show incroyable : Orquesta Akokan. En revanche la star de la soirée, une chanteuse argentine écumant les scènes electro underground m’a fait l’effet d’une tornade psychédélique, cette fois-ci j’ai eu personnellement beaucoup de mal à rentrer dans l’univers proposé mais elle avait assurément des fans venue spécialement pour elle.

Pendant ces différentes soirées, j’étais majoritairement assise (même si on se lève régulièrement pour danser ou applaudir) et je me suis régalée de fatayas et de yassa arrosés de cocktails au gingembre.

En amoureux, en famille ou entre amis c’est une excellente idée de sortie !

Infos et recommandations :

  • Arrivez tôt (je vous conseille 1h30 à 2h avant) : il est très difficile de se garer, le petit parking du théâtre est en général réservé au staff, donc il faut aller soit au parking payant en allant vers le port de plaisance de Sète ou se garer le long du port sur le môle Saint Louis (je m’y suis garée à chaque fois). C’est assez mal indiqué et peu organisé d’ailleurs, vous vous demanderez sûrement si vous avez le droit de vous y garer. Ne vous inquiétez pas, ce sera plein à craquer d’ici la fin de la soirée. Pas d’aménagement pour les piétons donc prudence quand vous y circulez en dehors des voitures. Profitez-en pour boire un verre près du port ou manger un morceau avant le concert si vous ne voulez pas faire la queue aux stands.
  • Une soirée dure environ 3, voir 4h… Pour certains c’est une bonne nouvelle, pour d’autres ça pourra peut-être paraître un peu long. Mais chacun est libre de partir quand il le souhaite et au moins on en a pour notre argent !
  • Pas de bouteilles autorisées, comme lors d’un concert. Pensez à prendre de la monnaie pour pouvoir acheter des bouteilles d’eau sur place au moins, ou toute autre éventuelle consommation. Certains stands disposent de la carte bleue mais les tpe ont du mal à fonctionner.
  • Ce lieu me semble totalement inadapté aux tous jeunes enfants, aux poussettes et aux personnes à mobilité réduite. Tout est en escalier, les passages peuvent être étroits par endroit, pas de rampes pour se tenir… et même s’il y a peut-être quelques accès, il y a tellement de monde que ce ne sera sûrement pas très agréable.
  • Il y a des assises en plastique dans tous les gradins mais le confort n’est pas particulièrement de mise.
  • La fosse est plutôt petite. Si vous comptez danser près de la scène toute la soirée, descendez vous positionner assez rapidement. A l’inverse, qui va à la chasse… perd sa place !
  • Dernier conseil : si ça ne vous fait pas mal au cœur de partir 5 min avant la fin… ça vous permettra d’éviter une longue et chaotique sortie du parking.